La Californie devient le premier état à interdire la vente de chiens, chats et lapins en animalerie

accueil > L'actualité de l'élevage > La Californie devient le premier état à interdire la vente de chiens, chats et lapins en animalerie
La Californie devient le premier état à interdire la vente de chiens, chats et lapins en animalerie

Avec l'Assembly Bill N° 485, la Californie devient le premier État à mettre en œuvre de nouvelles règles aussi strictes pour les animaleries.

Les magasins d’animaux de compagnie en Californie ne pourront vendre des chatons, des lapins et des chiots que s’ils proviennent d’une organisation de protection animale après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi de l’État mardi.

La loi AB N° 485

Avec cette loi, il est interdit aux détaillants de vendre des chiens, des chats ou des lapins vivants sauf si l'animal a été acheté auprès d'un organisme public de contrôle des animaux ou d'un refuge, d'un groupe de défense contre la cruauté envers les animaux, d'une société de prévention de la cruauté envers les animaux ou d'un association de protection animale ayant conclu un accord de coopération.

Suna et Mitch Kentdotson étaient en visite à la SD Humane Society pour adopter un nouveau chaton vendredi. Ils ont déclaré qu'ils souhaiteraient que l'État empêche les éleveurs négligents de tirer profit de la vente de chiots et de chatons.

"Je pense qu'il est préférable de sauver ces animaux plutôt que d'avoir une usine à chiots ou quelque chose du genre où ces animaux sont élevés de manière très inhumaine", a déclaré Suna Kentdotson.

«Cela réduit l’accent sur le profit réalisé avec des animaux et met l’accent sur la nécessité de soins et d'offrir un bon foyer à des chats et des chiens», a déclaré Mitch Kentdotson.

Le comté de San Diego a encore quelques magasins pour animaux de compagnie au détail, y compris Broadway Puppies à Escondido, qui a un magasin soeur à National City.

Selon le site Web de la société, ils n'utilisent que des éleveurs agréés et responsables. Mardi, ils ne pourront vendre des animaux domestiques que provenant des refuges.

La Humane Society a déclaré qu’elle n’avait pas été contactée par un magasin d’animaux de compagnie à propos de l’achat de ses animaux. Mais même s'ils contactent le groupe, la Humane Society n'est pas sûre de s'associer avec les magasins.

"Nous ne sommes pas prêts à le faire nous-mêmes, car nous avons un programme d'adoption assez robuste", a déclaré MacKinnon.

L'organisation a envoyé des lettres à tous les magasins locaux pour leur rappeler la nouvelle loi, qui n'a pas d'incidence sur la vente de chiens, de chats ou de lapins directement des éleveurs.

La San Diego Humane Society sera l’une des organisations locales chargées de surveiller les animaleries afin de s’assurer qu’elles respectent les nouvelles règles.

Traduction : La CEDAV

Article original ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.